MEMBRES DU CONSEIL

MARTINE JEAN-BAPTISTE

Martine 2017.JPG

Martine Jean-Baptiste s’est occupée de la sante des femmes depuis 1986 après avoir obtenu son diplôme d’infirmière de l’université de Mount Saint Vincent. Elle a travaille avec les femmes et leurs familles tout au long de leur vie, dans une variété de cadres. Elle a travaillé en tant qu’infirmière à l’hôpital de Saint Luke Roosevelt, au Allen Pavilion, au centre de naissance indépendant Elizabeth Seton et au  centre “Center for Community Alternatives”. Elle a travaillé en profession libérale en tant que doula (soutien a l’accouchement) et préparatrice a l’accouchement. En 2000, Madame Jean-Baptiste a obtenu son diplôme de sage-femme à l’université de SUNY (New York). Elle a travaille en qualité de sage femme a l’hôpital de Saint Barnabas ainsi qu’au centre de naissance Elizabeth Seton. En juin 2002, Mme JB et son associe Karen Jefferson ont ouvert leur cabinet « JJB Midwifery » spécialisé dans l’accompagnement de l’accouchement a domicile. Elles proposent le conseil pre conception, la gynécologie, la contraception et l’accompagnement de l’accouchement a domicile dans la ville de New York. Mme JB est convaincu de la capacité innée des femmes de s’occuper de leur sante et de celle de leur famille. Elle est partisane du soutien au droit des femmes d’accéder à un soin sur, soutenu et informe tout au long de leur vie. Elle est membre co-fondatrice et présidente de FAHM.


KAREN JEFFERSON

Karen Jefferson a obtenu son diplôme de sage-femme à l’université de SUNY (New York) en 2000. Elle a travaille deux ans a l’hôpital Bellevue. En 2002, elle a ouvert le cabinet « JJB Midwifery » avec sa collègue Martine Jean Baptiste. Le cabinet propose l’ensemble des services de Sages-femmes et se spécialise dans l’accompagnement de l’accouchement à domicile. Elle est présidente de l’Association des Sages Femmes Agrées de l’Etat de New York (NYSALM) ainsi que responsable du comité pour l’avancement de la pratique des sages-femmes au sein de l’ACNM. Ms J est engagée dans le travail d’amélioration de la législation et des règlements du travail des Sages femmes tant au niveau de l’état de New York, qu’au niveau national. Avant sa carrière de sage-femme, Ms J a obtenu de multiples bourses nationales afin de produire des programmes radios qui ont obtenus des prix et ont été diffuses à la Radio Publique National (NPR). Elle est membre co-fondatrice et trésorière de FAHM.


MARGARET MONTGOMERY

Margaret Montgomery a obtenu un baccalauréat en anthropologie-sociologie de l'Université d'État de West Chester en Pennsylvanie en 1972. En 1973, elle a obtenu un diplôme en sciences infirmières du Collège Gwynedd-Mercy. Mme Montgomery a obtenu la certification nationale de Sage-femme de l' « American College of Nurse-Midwives » et de l'Université d'État de New York, en 1979 et a depuis assuré un service complet de Sage-femme et a exercé les fonctions de précepteur de sages-femmes. Elle a obtenu une maîtrise en Sage-femme de l'Université de Philadelphie en 2008 et une certification de recherche en éducation médicale 2013 à l'École de médecine de l'Université de Georgetown. Elle a reçu le titre de précepteur de l'année de l'ACNM GTU en 2013. Mme Montgomery est une sage-femme au Département d'obstétrique et de gynécologie du Centre hospitalier de Medstar à Washington, où elle enseigne aux résidents, aux étudiants en médecine et aux sages-femmes et la gestion de cas, en mettant l'accent sur la sécurité et la sensibilité à la mère. En tant qu'officier de sécurité pour le département d'obstétrique 2010-2012, elle a travaillé à développer des systèmes pour promouvoir l'accouchement sans risque. Elle espère apporter un soutien éducatif aux sages-femmes professionnelles d'Haïti. La Fondation pour l'avancement des sages-femmes haïtiennes établit un lien pour renforcer la capacité des Sages-femmes haïtiennes à servir les familles haïtiennes. Elle est membre fondateur du conseil d'administration de FAHM.


MARIE-JOSY JEAN-BAPTISTE

photo.JPG

Marie-Josy Jean-Baptiste obtient sa maîtrise en santé publique en éducation à la santé communautaire au collège Hunter de la « City University » de New York. Mme Jean-Baptiste a débuté sa carrière comme éducatrice en santé au Centre d'information et de référence en santé communautaire d'Haïti, une organisation communautaire à but non lucratif desservant la communauté haïtienne à Brooklyn, NY. De là, elle est passée au service de santé de la ville de New York où elle a fourni des conseils et des tests de grossesse et d'autres informations sur la santé, l'éducation et les conseils sur les questions de santé reproductive et de sexualité. Au début de l'épidémie de VIH / SIDA, Mme Jean-Baptiste a été impliquée dans l'éducation, le conseil et le dépistage du VIH / SIDA auprès des patients hospitalisés au centre hospitalier Bellevue de NYC dans le cadre d'une équipe interdisciplinaire sur le sida. Elle a également coordonné les composantes d'éducation à la santé du programme de planification familiale et de services de santé pour les jeunes au centre hospitalier métropolitain de New York. Mme Jean-Baptiste s'est ensuite jointe au Centre « Community Alternatives », une agence à but non lucratif, où elle a travaillé comme directrice des services de santé et VIH / sida auprès des personnes impliquées dans les systèmes de justice pénale et juvénile dans une approche alternative à l'incarcération. Actuellement, Mme Jean-Baptiste est administratrice de clinique dans un site médical « Fedcap WeCARE », un programme destiné aux personnes confrontées à des obstacles médicaux et / ou mentaux à l'emploi. Bien que Mme Jean-Baptiste soit née en Haïti et ait émigré aux États-Unis avec sa famille quand elle était bébé, elle continue de cultiver des liens étroits avec sa terre natale. Elle est membre fondatrice et secrétaire suppléante de FAHM.


LODZ JOSEPH

Lodz Joseph a une longue carrière axée sur la santé maternelle et infantile, la santé sexuelle et reproductive et la justice et les disparités en matière de santé. Elle détient une maîtrise en santé publique de l'Université de Loma Linda et a travaillé en Afrique de l'Est et dans les Caraïbes, gérant des programmes de santé pour un certain nombre d'organisations: Université du Maryland, Institut de virologie humaine, « International Planned Parenthood » et renforcement des capacités locales. Elle a présenté à l' « American Public Health Association » et un certain nombre de panels sur les questions de santé des filles et des femmes haïtiennes et les programmes d'adhésion communautaires en Haïti. Elle est une Doula de naissance certifiée par DONA et diplômée du programme de Sage-femme de l'Université Columbia. Elle est haïtienne-américaine de première génération et native de New York.


THAMARAH Crevecoeur

Thamarah Crevecoeur L'intérêt de  pour la santé des femmes et la profession de sage-femme a commencé il y a plus de 10 ans, après un voyage dans un centre de naissance aux Cayes, en Haïti. Là, elle a travaillé avec des sages-femmes haïtiennes et des accoucheuses traditionnelles. Elle est intriguée par la passion et le but des Sages-femmes en aidant à soigner et sauver la vie des femmes pendant ce temps spécial. Après avoir obtenu son diplôme de sage-femme de l'Université de Pennsylvanie en 2007, elle est ensuite retournée en Haïti pendant environ 9 mois et a travaillé avec des infirmières auxiliaires qui accouchent. Au cours des sept dernières années, Thamarah Crevecoeur a exercé la profession de sage-femme à plein temps au Centre Médical de Boston, au Massachusetts. Elle effectue des soins gynécologiques, prénataux, de travail et d'accouchement ainsi que des soins post-partum. Ses patients sont proches de son cœur, car ils sont pour la plupart des immigrants d'Haïti et des autres îles des Caraïbes. En plus de pratiquer la profession de sage-femme, Mme Crevecoeur est également étudiante à temps partiel au doctorat en santé publique (DrPH) à l'école de santé publique de l'Université de Boston. Ses domaines d'intérêt académique comprennent la santé internationale. Suivi et évaluation, santé maternelle et infantile et amélioration de la qualité. Elle croit vraiment au concept de soins exceptionnels sans exception, pour toutes les femmes. Elle est la secrétaire de FAHM.


STEPHANIE ETIENNE

Stephanie Etienne est passionnée par la profession de sage-femme en tant qu'outil de justice reproductive et d'autonomisation. Elle travaille pour apporter des soins holistiques aux femmes depuis plus de 10 ans. Elle est titulaire d'un baccalauréat en études espagnoles et latino-américaines de l'Université Yale. Elle a reçu une maîtrise en santé publique sur le comportement en matière de santé et l'éducation à la santé à « UNC Chapel Hill ». Elle a reçu ses diplômes d'infirmière et de sage-femme de l'Université Columbia. Elle était une défenseur de la réforme de la politique des drogues et doula avant de devenir sage-femme. Elle a travaillé comme infirmière sage-femme dans des établissements publics et dans des cabinets privés. En tant que fière fille d’immigrants Haïtiens, Mme Etienne s'est engagée à améliorer l'accès aux soins de santé en Haïti par l'éducation et la formation. Elle vit à Londres avec son mari et ses deux jeunes enfants. Elle est vice-présidente de FAHM.